Une collection virtuelle

Voici ma collection philatélique virtuelle. Je m'intéresse plus aux sujets figurant sur les timbres qu'aux timbres eux-mêmes. Ce que je préfère, c'est découvrir grâce à un timbre étranger un personnage ou un événement dont j'ignorais auparavant l'existence. Comme vous pourrez le constater, je suis un généraliste: n'hésitez pas à utiliser l'outil de commentaires pour rectifier ou compléter les informations présentées.

mardi 2 juillet 2013

Le racisme de Hendrik Verwoerd, architecte de l'apartheid

De brillantes études en théologie, en psychologie et en philosophie n'empêchèrent pas Hendrik Verwoerd (1901-1966) d'adhérer à une mentalité raciste selon laquelle les afrikaners blancs, en vertue d'une prétendue supériorité raciale, méritaient des privilèges qui ne devaient pas être accordés aux noirs.

Après avoir été éditorialiste pendant plusieurs années, Verwoerd devint, en 1950, ministre des affaires indigènes.  Il entreprit la mise en place de l'apartheid et la création de bantoustans:  des territoires représentant 13% de la surface du pays où étaient confinés les citoyens de race noire sous prétexte de leur accorder plus d'autonomie (alors qu'il s'agit surtout de leur retirer leur nationalité sud africaine pour que les afrikaans deviennent majoritaires).

Verwoerd était devenu premier ministre du pays lorsque, en 1960, l'Afrique du Sud devint une république, puis quitta le Commonwealth.

Verwoerd surviécut à une blessure par balle lors d'un premier attentat en 1960, mais il fut poignardé à mort en plein parlement en 1966.

Puisqu'il était considéré comme un héros national par les afrikaners, de nombreux lieux publics ont été baptisés en son honneur, pour ensuite changer de nom dans les années 1990, lors de l'abolition du régime d'Apartheid.

Les trois timbres illustrés ont été émis le 6 décembre 1966, peu de temps après son assassinat.

Pour plus d'informations:  Wikipedia


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...